La MSA d’Alsace passe au Tout Web

Mis à jour le 14/05/2019

La transition numérique a démarré dans la plupart des organismes et de nombreuses démarches ne peuvent désormais s’effectuer qu’en ligne. La MSA d’Alsace qui promeut les services en ligne depuis plusieurs années a décidé d’accompagner en douceur cette évolution et de manière progressive.

Une évolution vers le tout numérique 

 
Le passage à l’utilisation exclusivement en ligne de certains services est inéluctable. C’est une nécessité si la MSA souhaite maintenir des coûts de gestion très bas (inférieur à 4% actuellement) et gagner en productivité. « Aujourd’hui, les frais postaux liés à des documents qui pourraient être téléchargés via l’Espace privé coûtent à la MSA d’Alsace plusieurs centaines de millier d’euros chaque année », précise Sylviane Fargeon, directrice adjointe de la MSA d’Alsace.
 
Mais au-delà des aspects budgétaires, les services en ligne permettent aux adhérents d’effectuer leurs démarches plus facilement, à n’importe quel moment, en quelques minutes et de manière complètement sécurisée. « Il ne faut pas craindre de perdre en proximité ou de déshumaniser la relation entre la MSA et les adhérents. Pour nos conseillers, ne plus avoir à gérer des démarches qui peuvent être effectuées de manière autonome par nos adhérents, c’est autant de temps qu’ils peuvent leur consacrer pour des dossiers plus complexes ou pour les accompagner de manière personnalisée », rassure Sylviane Fargeon. 
 
Concrètement, à terme, les documents accessibles en ligne ne seront plus envoyés par voie postale. Toutefois, la MSA d’Alsace entend mener ce changement de manière progressive et pédagogique.
 

Une évolution progressive vers des services exclusivement en ligne

 
Alors que bon nombre d’organismes publics ont adopté les échanges par voie numérique exclusivement, la MSA d’Alsace, consciente des difficultés que cela représente pour certains de ses adhérents, a souhaité accompagner cette évolution en douceur et sur le moyen terme.
 
En charge notamment de l’action sociale, Sylviane Fargeon l’explique : « De nombreux adhérents sont peu familiarisés avec l’usage du numérique. C’est pénalisant pour leurs démarches administratives en général et même pour leur vie sociale. Avant de passer au tout web, il est indispensable d’accompagner de manière rapprochée ces personnes afin de les rendre autonomes et à l’aise avec l’outil informatique ». 
 
Aussi, la première étape est d’inciter et d’accompagner, si nécessaire, les adhérents qui n’ont pas encore d’Espace privé à en créer un. Pour cela, la MSA met en place plusieurs dispositifs :
  • des ateliers  d’initiation numérique pour les personnes âgées ou socialement fragilisées. Les dates des ateliers sont disponibles sur le site alsace.msa.fr.
  • la mobilisation des conseillers pour informer les adhérents sur les enjeux des démarches en ligne et les aider au besoin à créer leur Espace privé s’ils n’en ont pas 
  • des rendez-vous téléphoniques et, si nécessaire physiques, spécifiquement proposés dans les semaines à venir pour accompagner les adhérents dans la création de leur espace privé.
  • une campagne d’information tout au long du mois d’avril 
 
Le conseil d’administration de la MSA d’Alsace, très soucieux de ne laisser aucun adhérent sur le bord de la route est particulièrement sensible au caractère humain de la relation avec les adhérents. Il suit de près ces évolutions pour accompagner un maximum d’adhérents à ce changement.