Je suis aidant, je prends soin de moi

Mis à jour le 25/09/2018

Les aidants apportent chaque jour leur soutien et leur assistance à un proche malade ou en situation de handicap. Ce rôle peut parfois être usant. Il est donc fondamental de prendre aussi de soin de soi. C’est pourquoi les élus de l’échelon d’Altkirch ont mis en place le 23 mai 2018, l’action La Santé des aidants, qui a rassemblé une trentaine de participants.

La séance s’est ouverte par une conférence-débat autour de deux sujets :
  • L’importance de s’accorder du temps pour soi et ne pas s’oublier
  • La gestion du stress, pour mieux aider sans s’épuiser
 
Les participants ont ensuite effectué un bilan de santé qui a parfois permis de révéler la nécessité d’un suivi médical adapté.
 
Enfin, trois ateliers ont été proposés par les partenaires de l’événement :
  • La découverte du Do-In (pratique de l’auto-massage)
  • La découverte de la sophrologie
  • La pratique d’une activité physique douce
 
Afin que les aidants puissent tous participer à ces ateliers, les personnes aidées ont été prises en charge. Chacun a ainsi pu profiter d’un moment d’échange et de répit bien nécessaire. Des actions régulières seront proposées aux participants, afin de leur offrir un accompagnement sur le long terme.
 
 
 
Ils ont été partenaires de l’action :
  • Rivage
  • MAIA
  • Accueil de jour du Domaine du Doppelsburg
  • France Alzheimer
  • Siel Bleu
  • Jean-Alain RESS, sophrologue
  • Charlotte NOVAK, praticienne certifié de Do-In

Ils témoignent

« Les aidants ont clairement exprimé leur besoin de soutien et la nécessité de bénéficier de moments de détente et de répit. Ils ont besoin d’échanger et d’être mieux informés. Certains ont découverts durant cette journée les formations ou les ateliers proposés par les différents partenaires, d’autres ont pris conscience de l’importance de leur rôle et des habitudes à mettre en place pour tenir bon. Les ateliers qui associaient aidants et aidés ont été particulièrement appréciés. Ces moments ont été intenses et émouvants. Tous ont émis le souhait de bénéficier d’autres actions comme celle-ci. »
Elodie Eicher, chargée de projet à la MSA d’Alsace