Devenir élu de la MSA d'Alsace

Mis à jour le 08/11/2019

Katia Brehm Exploitante agricole - lait céréales à Dehlingen

Pourquoi avez-vous décidé de devenir délégué de la MSA d’Alsace ?

Pour mon 1er mandat, j’ai été sollicitée par les collègues de mon canton qui recherchaient de nouvelles candidatures. Je me suis laissée convaincre car l’engagement m’intéressait. Pour mon 2ème mandat, j’ai souhaité renouveler ma candidature pour l’aspect humain et par conviction. La MSA propose toute une palette d’aides et favorise le lien social. Peu d’adhérents en ont conscience alors que ces aides pourraient leur être bénéfiques. Pour moi, la MSA a été un véritable lieu d’échanges et un soutien dans un moment difficile. En devenant déléguée, j’ai souhaité m’ouvrir sur l’extérieur, m’impliquer et faire connaître autour de moi les possibilités qui s’ouvrent aux adhérents. Qu’ils soient exploitants, employeurs ou salariés. C’est une bulle d’oxygène qui me permet de sortir de mon quotidien, de voir ce qui se passe ailleurs.
 

Que vous a apporté votre mandat ?

Du lien social, du soutien, de la convivialité, d’apprendre à connaitre les gens mais surtout de comprendre les difficultés auxquelles les uns et les autres peuvent être confrontés. Chacun a son point de vue, sa propre situation, ses contraintes. Être délégué nous permet de nous ouvrir, de mieux comprendre le monde rural.  Nous prenons du recul, observons ce monde dans lequel on évolue afin de mieux en comprendre les enjeux.
Une fois qu’on les comprend, nous pouvons agir sur le territoire de manière concrète. C’est ça le plus important.  Mettre en place des conférence-débats, aider à la construction de lieux de vie pour les personnes âgées ou encore participer à un projet d’aide à l’emploi agricole. Plus on connait son territoire, plus on agit. Nous, élus, sommes un relais, un maillon d’une grande chaîne qui permet de faire le lien entre la MSA et les ressortissants agricoles. Nous construisons du lien social au quotidien en animant et mettant en place des projets. C’est une chance d’avoir un régime qui le permet. Ce n’est pas le travail d’une seule personne mais de toute une équipe.
 

Quel conseil donneriez-vous à un candidat ?

Qu’il ne faut pas hésiter à s’ouvrir aux autres pour soi-même et pour faire bouger son territoire. Être motivé c’est essentiel ! Mon engagement me permet de me sentir utile et soutenue. En rencontrant les adhérents de la MSA, qui sont parfois même nos voisins, on comprend leurs attentes, leurs envies pour mieux les faire remonter. Nous sommes une équipe avant tout, nous agissons tous en complémentarité. Ce n’est pas obligatoire d’être présent à chaque étape, de participer tout le temps. Il ne s’agit pas de prendre un autre travail mais de travailler en équipe sur des projets. Aucune compétence particulière n’est nécessaire. Il suffit d’en avoir envie !