Nutri-santé Ados

Mis à jour le 20/02/2019

Les maladies chroniques en France sont aussi tenaces que les inégalités sociales et, pour cause, elles y seraient liées. C’est le cas notamment de l’obésité qui ne cesse de progresser chez les jeunes. Les élus Centre Alsace ont souhaité s’emparer du problème en organisant au lycée agricole d’Erstein, une série d’actions pédagogiques et préventives sur le sujet en faveur d’une soixantaine d’élèves de 4e, 3e seconde et de CAP.

Les maladies chroniques en France sont aussi tenaces que les inégalités sociales et, pour cause, elles y seraient liées. C’est le cas notamment de l’obésité qui ne cesse de progresser chez les jeunes. Les élus Centre Alsace ont souhaité s’emparer du problème en organisant au lycée agricole d’Erstein, une série d’actions pédagogiques et préventives sur le sujet en faveur d’une soixantaine d’élèves de 4e, 3e, seconde et de CAP.

Réduire l’obésité, augmenter l’activité physique, diminuer la sédentarité et améliorer les pratiques alimentaires sont les quatre objectifs fixés par le Haut Conseil de Santé publique en matière de nutrition. Animés par une diététicienne du REDOM*, cinq modules d’une heure et demi ont été proposés aux jeunes de l’établissement. Loin d’un format scolaire et moralisateur, la MSA a souhaité miser sur un programme à la fois pédagogique, interactif et ludique. 

Décryptage d’étiquettes et de publicité, identification de ses besoins alimentaires au quotidien, introspection sur ses pratiques… Les participants ont pu décortiquer via des jeux de mise en situation ou des échanges leurs habitudes alimentaires, et notamment réfléchir aux moyens de les équilibrer.

Identifier son rapport à l’alimentation, l’analyser et le comprendre pour le faire évoluer, tel était l’enjeu de cette action.


*REseau Diabète Obésité Maladie cardio vasculaire

Ils ont témoigné

« Même si je sais quoi faire, c’est difficile de résister aux sucreries ! » 
«  La lecture des étiquettes est utile mais rébarbative ! C’est écrit en trop petit et c’est compliqué ! »
« Cela pourra nous servir dans nos professions futures d’aide à domicile, notamment pour équilibrer les repas. »