Mathieu Freysz, un administrateur fédérateur :“Seul, on va vite, ensemble on va loin”

Mis à jour le 10/02/2021

« En travaillant ensemble, avec tous les acteurs de nos territoires et de l’agriculture, on arrivera à aller de l’avant ». À la rencontre de Mathieu Freysz, membre du 2e collège du canton de Haguenau/Strasbourg.

Que diriez-vous pour vous décrire en une phrase ?  

Une phrase, c’est court pour se décrire, mais je vais essayer : je suis une personne polyvalente et qui sait s’adapter.


Que représente la MSA pour vous ? 

Avant d’être élu, pour moi, la MSA représentait principalement le régime social des exploitants agricoles et des salariés du secteur agricole, c’est-à-dire perception des cotisations et indemnisations pour la santé et la retraite. Mais la MSA ce n’est pas que ça, car il y a également tous les services que propose la MSA au travers de MSA Services et qu’il faut faire connaître. 


Pourquoi avoir postulé comme administrateur ? 

Plusieurs choses m’ont motivé pour devenir administrateur à la MSA d’Alsace :  

1 : la MSA = OPA : étant salarié, au sein d’une OPA (Groupama Grand Est), j’ai très à cœur d’aider le monde agricole, que ce soit au niveau des salariés des instances agricoles, ou des exploitants agricoles. Vous (la MSA) et moi, sommes en contact quotidien avec les acteurs du monde agricole, et pour moi, il me semble essentiel que tous les acteurs du monde agricole travaillent main dans la main pour aider ce secteur qui en a fortement besoin. C’est peut-être une utopie, mais c’est quelque chose qui je pense aiderai fortement l’Agriculture Française. Si ça va mal chez les exploitants, cela ira mal également chez les autres acteurs agricoles, et aussi chez les salariés.  

2 : L’Équipe : Au niveau du collège des salariés, j’ai été contacté par Raymond CLEMENT que je connaissais depuis de longue date. Raymond m’a exposé le projet et m’a demandé si j’étais partant pour m’investir au niveau des élections locales, et dans un deuxième temps suite au vote à l’échelon local, si je souhaitais devenir administrateur à la MSA d’Alsace.,J’ai accepté ce rôle d’Élus de la MSA pour apporter ma pierre à l’édifice.  

3 : Un challenge personnel : au niveau personnel, c’est aussi très enrichissant d’intégrer une structure comme la MSA et de voir son fonctionnement, ce qu’on peut faire ou pas faire pour les adhérents. En tant que salarié, j’ai une vision « administrative », et là en tant qu’élu, je vois l’envers du décor, c’est-à-dire la « vision élu » et pour moi, il est impératif que les 2 travaillent en binôme. 


Avec votre nouveau rôle, quelles sont les missions et valeurs qui vous tiennent à cœur  ?

Au niveau du Conseil d’Administration, je suis dans le groupe de travail communication. Pour moi, il est très important que la MSA communique auprès de ses adhérents, mais aussi auprès des personnes qu’elle touche indirectement : Maires, Conseillers départementaux et régionaux….pour qu’ils prennent connaissance du rôle de la MSA dans nos territoires.  

Je vais reprendre le slogan des CUMA, « Seul, on va vite, ensemble on va loin ». En travaillant ensemble, avec tous les acteurs de nos territoires et de l’agriculture, on arrivera à aller de l’avant.  

 

Un mot pour finir ?

TRAVAIL : nous élus, avons du « pain sur la planche » pour ce mandat, il ne faut pas se reposer sur nos lauriers. Pour moi, nouvel élu, il faut que je m’imprègne du fonctionnement de la structure, et que je me donne à 100% dans ce mandat, car 5 ans, cela passe très vite. 
 
Crédit photo : © Benjamin Hincker