Pierre Schertzer, un administrateur engagé dans la défense “du guichet unique”

Mis à jour le 10/02/2021

« Que ce soit pour une prestation familiale, logement ou maladie pendant la carrière active, ou le versement de la pension, la MSA est l'interlocuteur unique ». Découvrez le portrait de Pierre Schertzer, membre du 2e collège du canton de Molsheim.

Comment vous décririez-vous ?

Je suis un retraité qui participe activement à la vie associative de ma ville.


Que représente la MSA pour vous ? 

La MSA Alsace, c'est un ensemble de services et de prestations envers les salariés et les chefs d'exploitations agricoles. Un interlocuteur à même de comprendre et d’intervenir lors de situations difficiles du point de vue humain ou financier. 


Pourquoi avoir postulé comme administrateur ? 

J'ai postulé comme administrateur afin de connaître le fonctionnement de la MSA Alsace, tout en défendant les idées et valeurs de la CFDT. 


Avec votre nouveau rôle, quelles sont les missions et valeurs qui vous tiennent à cœur  ?

Je souhaite œuvrer, afin que la MSA puisse garder sa spécificité de guichet unique. Celui-ci permet au monde agricole de s'adresser à un seul organisme, qui le connaît donc bien, pour l'ensemble de ses besoins tout au long de sa vie, active ou de retraité. Que ce soit pour une prestation familiale, logement ou maladie pendant la carrière active, ou le versement de la pension, la MSA est l'interlocuteur unique. Le maintien du régime local est également une préoccupation, car ce régime est un héritage du passé, et meilleur que le régime général. 

Les valeurs à défendre sont, en premier, la solidarité entre les générations. Mon mandat m'amène à intervenir pour améliorer les conditions de travail des salariés du monde agricole en proposant des formations, des changements de méthodes de travail.  


 

Un mot pour finir ?

Pour terminer, je souhaite que le monde agricole maintienne son régime, avec ses délégués cantonaux élus par l'ensemble des salariés et retraités. Avec une évolution, afin que les salariés soient mieux représentés au sein du Conseil d'Administration.
 
Crédit photo : © Benjamin Hincker