Stéphanie Stoll, une administratrice solidaire animée par le soutien aux personnes en difficultés

Mis à jour le 10/02/2021

« L’aspect social est très important, le monde agricole ne s’arrête pas aux champs, aux bêtes... ». Nous vous présentons le portrait de Stéphanie Stoll, membre du 2e collège du canton de Molsheim.

Comment vous décririez-vous ?

Je suis une personne très optimiste, qui aime le contact humain et la solidarité. Deux valeurs qui, pour moi sont primordiales dans le monde d’aujourd’hui.  


Que représente la MSA pour vous ? 

Pour moi, la MSA est un organisme qui met en avant le soutien social au monde agricole d’aujourd’hui, elle en est indissociable. Je travaille au Crédit Agricole ça peut paraître un peu étonnant par rapport à notre aspect banque, mais l’aspect social est très important, le monde agricole ne s’arrête pas aux champs, aux bêtes, ça concerne aussi les assurés et tout ce qui touche aux assurés : le social, le médical, etc.. La MSA est une pierre importante à l’édifice du monde agricole, on ne peut pas s’en passer. 


Pourquoi avoir postulé comme administratrice ? 

Être administratrice vient en lien avec la solidarité, pour moi il est important de participer à donner plus d’importance à la MSA dans le monde actuel et surtout pouvoir communiquer sur les valeurs d’accompagnement, d’aides aux personnes en difficultés. Être le lien pour faire remonter et descendre les informations. 


Avec votre nouveau rôle, quelles sont les missions et valeurs qui vous tiennent à cœur  ?

En tant que Présidente de l’échelon de Molsheim pour la première fois et représentante des commissions Action sociale et Vie Mutualiste, la mission qui me tient particulièrement à cœur c’est d’être le relais/le lien entre toutes ces strates : administrateurs, délégués, assurés pour arriver à une action bien concrète sur le terrain. Pouvoir également, montrer toute la mesure de l’action sociale que fait la MSA auprès de ses assurés  et le côté Vie Mutualiste, parce qu’aujourd’hui on a besoin de relais sur le terrain pour faire remonter les choses, d'où l’importance de la présence des délégués sur le terrain. 
 

Un mot pour finir ?

Aujourd’hui je prends très à cœur mon rôle d’administratrice. Moi qui viens d’un monde bancaire, qui n’est pas forcément une association directe du monde agricole. Le monde agricole est très intéressant, il possède de nombreuses richesses non dévoilées. Je me donne pour mission d’être le relais entre les salariés, les assurés et les différentes commissions ou niveaux de décision pour faire remonter et donner du sens très concret aux actions de la MSA sur le terrain. 
 
Crédit photo : © Benjamin Hincker